ACTUALITES PORTRAIT

Portrait d'entrepreneur : Jérôme Guyomard, dirigeant de l'entreprise MECA CN+ - SARL Guyomard


Gérant de la société MECA CN+ – SARL GUYOMARD, Jérôme Guyomard nous livre son témoignage.

Jérôme, vous dirigez aujourd’hui l’entreprise MECA CN+, parlez-nous votre parcours…

J’ai suivi une formation de tourneur traditionnel, c’est mon métier à la base, celui pour lequel je me suis formé et que j’ai exercé de nombreuses années.

La première entreprise pour laquelle j’ai travaillé m’a permis d’apprendre en continu et de me perfectionner au métier.

J’ai également pu évoluer dans cette entreprise, faire à la fois du tournage et du fraisage traditionnel mais aussi accueillir de nouvelles machines au fil des ans, permettant ainsi de me former et acquérir de nouvelles compétences, notamment sur des machines à commandes numériques.

Sans cesse à la recherche de nouveaux challenges, j’ai finalement quitté cette entreprise pour en intégrer une autre, avant d’arriver en Normandie.

Quatre ans plus tard, après avoir travaillé dans plusieurs entreprises de la région, de plus ou moins grandes tailles, de différents secteurs et en exerçant des fonctions variées, j’ai sérieusement réfléchi au fait de travailler à mon compte.

J’ai toujours eu dans un coin de la tête l’idée et surtout l’envie d’avoir ma propre entreprise. Cela pouvait se faire par une création ou un rachat de structure déjà existante.

Parlez-nous de MECA CN+ …

MECA CN+ c’est une opportunité qui s’est présentée à nous il y a tout juste neuf ans, alors que mon projet de rachat d’entreprise grandissait et se précisait.

Créée en 1984, l’entreprise était alors « en sommeil ». Le dirigeant avait plus de 70 ans et c’est Richard, le chef d’atelier toujours présent aujourd’hui, qui tenait l’entreprise debout. Il n’y avait à l’époque que 4 salariés et l’entreprise réalisait un peu moins de 500 000€ de chiffre d’affaires annuel.

Quelle est l’activité de l’entreprise ?

MECA CN+ est spécialisée dans l’usinage de pièces mécanique de précision. Nous assurons la production de pièces unitaires, de prototypes et de petites séries, à la demande des clients.

Nous intervenons pour différents secteurs de l’industrie, comme l’industrie pharmaceutique, agroalimentaire, aéronautique et technologies hautes pression.

MECA CN+ aujourd’hui, en quelques chiffres …

Aujourd’hui, nous sommes montés à 12 collaborateurs pour un peu plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires.

Parmi les 12 collaborateurs, nous comptons 2 apprentis et 1 contrat de professionnalisation que nous espérons pouvoir transformer en CDI en 2021.

Quelle est votre zone de chalandise ?

Nos clients sont très majoritairement normands (à 90%). Il en est d’ailleurs de même avec nos fournisseurs.

Par exemple, pour tout ce qui tient de la papèterie, nous nous fournissons à Louviers. Pour les EPI, l’entreprise avec laquelle nous travaillons est basée à Vernon. Nous avons à cœur de choisir des entreprises en local pour faire fonctionner le réseau et les entreprises du bassin normand.

Quels sont les métiers que l’on retrouve au sein de votre entreprise ?

Les deux grands métiers de l’entreprise sont les métiers de Tourneurs et Fraiseurs, à la fois sur machines traditionnelles et machines à commandes numériques. Ce sont des métiers en tension pour lesquels les recrutements sont difficiles.

C’est pour cela qu’on accorde beaucoup d’importance à la formation. Pour nous, recruter en apprentissage c’est à la fois donner une chance à des jeunes de découvrir un métier et s’y former, mais aussi de pérenniser et faire perdurer nos métiers, dont dépend le développement d’une entreprise.

Enfin, il y a les fonctions supports, indispensables à notre organisation. Elles sont gérées par Karen, mon épouse, qui s’occupe des ressources humaines, de la comptabilité et des différents sujets administratifs.

Quelles sont les valeurs de l’entreprise que vous défendez ?

Sans aucun doute, la satisfaction client.

Nous mettons un point d’honneur à être toujours au plus proche des attentes de nos clients. Cela passe par des dialogues et une relation de confiance !

Chez Meca CN+, nous n’instaurons pas simplement une relation de clients – fournisseur, mais un véritable partenariat dans lequel chacun doit trouver sa place.

Enfin, ce qui nous caractérise et fait la différence, c’est notre réactivité, la qualité des produits et notre fiabilité. Nos clients savent que tous ces éléments seront au rendez-vous lorsqu’ils traitent avec nous.

Qu’est-ce qui démarque votre entreprise ?

C’est notre savoir-faire ! A la fois par les produits proposés, prototypes et pièces uniques, mais aussi par notre réactivité et capacité d’adaptation.

Nous savons nous adapter rapidement à certaines situations, je pense que la période Covid a prouvé que c’était une grande force. Notre activité a perduré malgré le confinement, nous sommes restés ouverts pendant toute la période tout en adaptant de nouvelles mesures, pour assurer la sécurité de nos collaborateurs.

En parallèle, à chaque besoin client, nous savons nous adapter au plus proche de leurs attentes et évoluer avec et pour eux.

Quelles sont les dernières actualités de MECA CN + ?

Plusieurs points :

• Très récemment 2 apprentis ont rejoint la structure : un en Licence Professionnelle GPI (Gestion de Production Industrielle) et un en BTS CPRP (Conception des Processus de Réalisation de Produits) respectivement pour une durée et 1 et 2 ans. Tous deux ont commencé par un contrat en CDD qui a débouché sur un contrat d’alternance.

• Coté technologies, nous avons investi plus de 100 000€ l’année dernière dans une nouvelle machine. Un investissement qui nous permet d’augmenter notre capacité de production et de continuer à assurer un service réactif envers nos clients.

• Nous venons d’initier une présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux (LinkedIn notamment). Nous avons à cœur de parler de nos métiers et mettre en avant le travail des collaborateurs… à suivre !

• Enfin, nous avons inauguré l’année dernière un nouveau bâtiment !

Nous étions à l’étroit dans nos précédents locaux et surtout : nous ne pouvions plus nous développer. Deux choix s’offraient alors à nous, garder la même configuration ou changer de bâtiment.

Ce déménagement nous a permis de réorganiser les flux, d’améliorer le positionnement des machines et l’ergonomie des postes de travail. Il a été construit par une entreprise locale (GECI Ingénierie), au cœur de l’Ecoparc 2 à Heudebouville, une zone très dynamique, vouée à se développer encore.

Quelle sont les difficultés que vous rencontrez ?

La plus grande difficulté que nous rencontrons, c’est le recrutement !

La pénurie de tourneurs / fraiseurs nous freine aujourd’hui dans notre développement, d’où la formation d’apprentis et la formation interne ! Cela permet de former aux métiers et de conserver la compétence par la suite.

La concurrence est rude, on perd parfois des collaborateurs après les avoir formés mais cela fait partie du jeu. Si personne ne forme, nous n’y arriverons jamais !

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’être votre propre dirigeant ?

Eternel insatisfait, j’ai rapidement senti une frustration en tant qu’employé. J’ai toujours ce besoin d’aller plus loin dans ce que j’entreprends et passionné par mon cœur de métier, reprendre une entreprise était la suite logique de mon parcours.

J’ajouterai également que le fait de pouvoir créer quelque chose et laisser une trace dernière moi est un facteur motivant pour développer et diriger une entreprise. Quand je regarde 9 ans en arrière et que je vois le chemin parcouru… c’est assez fou !

Être son propre dirigeant a ses avantages, cela fait avancer ! Mais quand les choses n’avancent pas assez vite c’est très frustrant. Et bien souvent, les choses n’avancent pas aussi vite que je le voudrais.

Certains souhaitent devenir « patron » pour faire ce qu’ils veulent mais on ne fait pas ce qu’on veut, ce n’est pas la réalité.

Un conseil pour de futurs entrepreneurs ?

Il n’y a pas de parcours type pour entreprendre.
Ce n’est parce qu’on ne fait pas de longues études, que l’on n’a pas un Bac +5, qu’on ne peut pas diriger une entreprise. Ce qui compte, c’est d’être passionné, de connaitre son métier et de vouloir aller plus loin.

Tout cela est très important, on parle très (trop) souvent des études mais ce sont les Hommes qui font les choses. Il faut être ouvert et aimer son métier !

Quels seraient vos conseils pour diriger une entreprise ?

Il faut s’attendre à l’inattendu…. Chaque jour amène son lot de surprises !

Je dirais également que les choses changent très rapidement. Ce que l’on dit aujourd’hui n’était pas forcément justifié il y a trois ans et ne sera peut-être pas une vérité dans trois ans.
L’an dernier par exemple, nous avons fait une projection de la société sur 10 ans : aujourd’hui on se rend compte que la plupart des choses vues ne sont plus justes. Il faut se remettre en question et s’adapter !

Mais plus que tout, il faut savoir s’entourer. Je parle ici des salariés, du cadre familial et des institutions qui existent et sont là pour cela.

Continuez-vous à vous former ? Êtes-vous accompagnés ?

Bien sûr, nous avons un coaching, l’UIMM Eure et la CCI.

Le coaching nous aide principalement sur des questions de management, l’UIMM Eure sur les thématiques juridiques, sur de la communication, la gestion des RH et la performance industrielle.

Enfin, je fais partie du réseau CCI PLATO, ce sont des rendez-vous mensuels pour éviter l’isolement du chef d’entreprise.

Votre plus grande fierté ?

D’en être là aujourd’hui !

Meca CN+ – SARL Guoymard
Allée Du Sous Maillé – Ecoparc II, 27400 Heudebouville
Tél : 02 32 40 41 00
Mail : info@mecacnplus.com